• Cette deuxième partie de semaien a débuté mercredi par l'animation pédagogique que j'ai donnée sur le TNI mercredi...

    JEUDI 29/11

    Une journée de décharge bien remplie et pour le coup bien administrative. Nous avons commencé par l'exercice annuel de simulation du PPMS, vite fait bien fait, avec l'identification des fenêtre et exutoires à calfeutrer et surtout la vérification des rôles de chacun. Et qui dit exercice, dit compte-rendu...

    Dans le désordre, j'ai écrit à la société de recouvrement et à la mairie pour aider une famille mise en demeure de payer alors que les enfants ne mangent pas à la cantine, j'ai fait le compte-rendu de l'animation pédagogique, établi des dates de conseil des maîtres communs avec ma collègue de l'école d'à côté (autour des thèmes du langage, des massages à l'école, du carnaval...), fait un petit conseil des maîtres pour discuter sur la sortie de fin d'année sur laquelle on a vraiment des difficultés à se fixer cette année, affiché le règlement intérieur, mis à jour la coopérative, fait les réservations pour le théâtre et écrit un mail aux parents rappelant le marché de Noël et pour leur transmettre le règlement intérieur et le PPMS (information aux familles).

    VENDREDI 30/11

    Journée normale en classe, veille d'ateliers de marché de Noël. Il a fallu terminer de préparer le matériel, d'élaborer les fiches de fabrication, et revoir l'organisation générale. Et finir par mettre en place les classes pour éviter le tsunami du samedi matin.

    Bref, le calme avant la tempête...

    SAMEDI 01/12

    En ce premier jour de décembre, et pour ce 6ème jour consécutif à l'école, voici enfin arrivés nos traditionnels ateliers de Noël. Un démarrage diesel à 9h puis les parents sont arrivés petit à petit. Comme chaque année, environ la moitié des parents de l'école s'est déplacée pour ce moment convivial et festif et pendant lequel nous, les enseignants, guidons mais ne faisons pas. En fait, on parle beaucoup surtout et on se moque un peu, mais toujours avec bienveillance. 

    La semaine prochaine, il s'agira de finir de peindre, de cuire la pâte à sel et de rattraper certains objets dont le rendu n'est pas exceptionnel.


    votre commentaire
  • Semaine à rallonge... On nous parle de 4 jours et demi l'an prochain, mais personnellement, et je ne suis pas le seul dans cas-là, cette semaine, c'est 5 jours  complets de travail.

    LUNDI 26/11

    Journée tronquée par la réunion de directeurs des écoles maternelles de la ville, ou devrais-je dire réunion des directrices et du directeur, au sujet du projet d'école et du projet de circonscription autour des Droits de l'enfant. Bref, une réunion productive et très intéressante. En fait on a joué à une sorte de jeu du "post-it" sur lesquels nous avons écrit des indicateurs qui nous semblaient importants. Il en ressort que nous sommes davantage soucieux en maternelle, au niveau de nos indicateurs, de la relation école-famille.

    Cette journée avait commencé à l'école par une surpopulation dans nos classes du fait de l'absence pour la matinée d'une collègue... Et c'est au moment où elle revient que je pars en réunion de directeurs. Le matin, 9 élèves en plus par classe, l'après-midi, 6 !

    Et, pour la première fois de ma carrière de directeur, un fournisseur m'a posé un lapin... Il n'est pas prêt de revenir celui-là !!

     

    MARDI 27/11

    Journée relativement habituelle, si ce n'est que mes collègues sont allées faire des courses manquantes pour les ateliers du marché de Noël et que cette semaine tourne autour de la préparation de ceux-ci : inventaire du matériel, fiche de fabrication, essais...

    Au rayon des réjouissances, j'ai redonné à chaque collègue un exemplaire du PPMS (à apprendre par coeur biensûr) car nous avons ce jeudi notre exercice de simulation annuel. Vous pouvez trouver par ailleurs ICI un petit document confectionné à destination des familles.

    Dans le désordre, il a fallu ce mardi que j'envoie à la reprographie le règlement intérieur modifié, que je justifie aurpès de mon IEN ma prévision d'effectifs au niveau des PS de l'an prochain, sans oublier, et c'est sûrement ça le plus important, de d'abord faire mon métier d'enseignant auprès de mes Petits.

    Rendez-vous ce week-end pour la fin de cette semaine bien remplie...


    votre commentaire
  • JEUDI 22/11

    Journée de décharge très vite passée, trop vite devrais-je dire, la faute à 2 rendez-vous le matin et un conseil de cycle le midi...

    Le premier rendez-vous a consisté à "évaluer" les dames. Je mets tout ça entre guillemets car aujourd'hui cette évaluation consiste seulement pour le directeur à donner son avis à la responsable du secteur qui elle, par la suite, note les ATSEM. Il y a quelques années encore nous apportions une appréciation quantifiée qui était davantage prise en compte. De plus, jusqu'à l'an dernier, nous avions un entretien avec chaque dame en présence de la responsable de secteur. Or, nous ne pouvons plus, nous directeurs, recevoir les dames les dames pour cet entretien... Alors, oui cela a évité des dérives de certains directeurs, mais je trouve dommageable ensuite de ne plus avoir cet échange formel.

    Suite de la journée avec une des responsables techniques de la direction du patrimoine pour faire le point sur les travaux demandés au titre du budget 2013. Et je me retrouve à changer mon fusil d'épaule pour en fait refaire toute l'entrée de l'école et changer le mode d'accès (sonnerie à un autre portail, interphone...).

    Comme la journée n'était pas assez occupée, nous avions un conseil de cycle le midi sur la progression en langage et plus particulièrement autour des albums échos. Et nous avons acté que chaque classe se lancerait dans le projet !

    L'après-midi a pu être consacrée aux basses et viles tâches administratives comme la gestion des photos de classe, l'élaboration et l'envoi des compte-rendus...

     

    VENDREDI 23/11

    Dès 7h du matin, le prestataire en charge de l'alarme anti-intrusion a dbarqué pour voir ce qui pouvait déclencher l'alarme tous les jours de la semaine vers 6h50... Résultat : deux heures de présence pour changer un radar.

    Visite ensuite de la maire-ajointe à l'éducation pour faire le point sur l'installation du premier TNI en maternelle, un an après. Nous en avons profité pour discuter de différents projets...

    Comme tous les vendredis, repas-thérapie avec mes collègues directrices du coin,  puis sieste (ou plutôt dortoir je vous rassure...) comme une semaine sur deux.

    La journée a été toutefois un peu difficile pour les élèves, car il a plu toute la journée, ils n'ont donc pas pu sortir, ce qui nous a permis toutefois d'avancer sur la préparation des ateliers du marché de Noël...

    Pas de moment perdu surtout ;-)

    Rendez-vous lundi pour une semaine 11 très chargée avec réunion de directeurs, sur le projet d'école, animation pédagogique sur le TNI (la mienne), exercice de simulation du PPMS et ateliers de Noël le samedi matin... Youhou !!


    votre commentaire
  • LUNDI 19/11

    Début de semaine relativement calme, même si l'absence d'une ATSEM sur 4, désorganise quelque peu l'école. J'ai surtout dû changer de fusil d'épaule en classe.

    Cette semaine, et particulièrement le midi, est marquée par la préparation des ateliers du marché de Noël avec l'inventaire de notre matériel, la listing des 12 ateliers nécessaires et le point sur les préparations en amont en classe (peindre des supports, perforer des formes...).

    Mais le travail dans une école ne serait pas ce qu'il est sans sa part de mystique... En effet, en arrivant le lundi matin vers 6h50 (oui je sais, ça fait un peu tôt, mais pour éviter les bouchons je pars à 6h de chez moi...), je vois que l'alarme de l'école n'est pas armée... Bref, au lieu de l'enlever, je la remets... dons je fnis par la désarmer. Et j'en reste là. Jusqu'à ce qu'une voisine surplombant la cour (voisine, retraitée de l'éducation nationale, ancienne maître E, mais ça n'a pas d'importance, quoique...) ne m'interpelle pour me dire qu'elle a vu des lampes torches se balader dans l'école vers 6h du matin. Bizarre, bizarre, d'autant plus que toutes les issues étaient fermées, sans trace d'effraction.

    Je me rapproche quand même de la mairie en leur demandant si une intervention quelconque avait été programmée, ou si nous étions à la veille d'une attaque terroriste ou si ces péripéties n'étaient que le fruit de l'imagination débordante d'une ancienne collègue de l'éducation nationale au bout du rouleau... Il n'en était rien, juste un déclenchement intempestif d'alarme à 6h du matin et l'intervention de la police municipale. Ca prouve une chose, c'est que l'alarme déclenche un déplacement pour voir ce qu'il se passe sur le terrain... Tout ça pour ça me direz-vous !

    MARDI 20/11

    Malgré les élèves, journée plus administrative avec beaucoup de petites tâches chronophages et incongrues comme faire un CD avec la musique du spectacle de fin d'année pour mes collègues préférées (mais il faut trouver les vidéos et en extraire le MP3... donc pas très rapide à faire), commander le matériel manquant pour le marché de Noël, faire le compte-rendu des deux derniers conseils des maîtres, corriger et envoyer le compte-rendu du conseil d'école ainsi que la présentation du PPMS, faire et envoyer la mise à jour du PPMS à l'IEN...

    Et dans ces journées où il me manque une ATSEM, je surveille le dortoir... j'en profite pour faire mon cahier-journal entre deux "chut" et "je peux aller aux toilettes ?" 

    Mais je vous rassure, tout à l'air sympa comme ça, de la façon dont je vous présente la situation, mais même dans une journée "classique" comme ce mardi, il y a des moments de découragement et de questionnement sur l'avenir, tant il est difficile de prendre du recul et d'anticiper. De plus, j'ai une fâcheuse tendance à rester focaliser sur ce qui ne va pas, donc c'est un peu minant...


    1 commentaire
  • JEUDI 15/11

    Vous vous en doutez, en ce jour de conseil d'école, la journée (celle de décharge), en tout cas la matinée, fut consacrée à la préparation de ce conseil ainsi que du conseil des maîtres du midi. En guise de préparation du conseil d'école, je prépare en fait mon compte-rendu, en écrivant d'ores et déjà toutes les informations délivrées. Ainsi, le soir-même, je complète en fonction des éventuelles discussions et la désignation de mes deux secrétaires de séance n'est que purement formelle. Il s'agit in fine de relecteurs...

    En ce qui concerne le conseil des maîtres, outre la présentation des grandes lignes du conseil d'école aux collègues, nous avons abordé la préparation de nos ateliers de Noël, pendant lesquels les parents préparent avec leur enfant un samedi matin les objets que nous vendrons par la suite lors du marché de Noël. Les parents ont à disposition le matériel et les fiches de fabrication. Nous nous revoyons sur ce sujet lundi midi pour définir les derniers ateliers à préparer (il en faut 12 différents).

    En début d'après-midi, je suis allé à la médiathèque avec ma collègue directrice préférée, au départ pour rendre des albums et en prendre d'autres. Résultat : nous nous sommes retrouvés en pleine rue, à la manière d"'Un père Noël est une ordure" avec un caddie rempli à ras-bord de productions destinées à une exposition à la médiathèque. Non seulement, nous avons tout ramené, mais il nous a fallu prendre des risques inconsidérés et des positions incongrues pour installer cett exposition... Si ça, c'est pas se faire avoir...

    Enfin, j'ai rédigé le compte-rendu de l'équipe éducative du mardi précédent, avec la lettre demandant la saisine de la MDPH par la famille. 

    Quant au conseil d'école, il s'est déroulé comme à chaque fois dans une ambiance bon enfant, voire plus dissipée qu'avec mes élèves de PS. Et paradoxalement, malgré un ordre du jour dense, nous avons été plus efficaces et avons à peine débordé.

    Fin d'une journée qui se sera étalée de 7h à 20h30... Qui a dit qu'on était des feignasses ??

    VENDREDI 16/11

    Les années passent, mais les lendemains de conseil d'école ressemblent souvent à des lendemains de cuite... avec cette impression désagréable d'avoir passé la nuit à l'école.

    Journée globalement plus calme sur le plan administratif, surtout que j'ai mon EAVS le vendredi matin, qui a collé des feuilles, passé des appels divers et fait des recherches pour notre sortie de fin d'année, entre autres tâches. Il faut encore effectivement que je lui définisse des missions, plus importantes le lundi que le vendredi matin, car le jeudi me permet d'abattre une bonne quantité de travail.

    J'ai quand même finalisé mon compte-rendu de conseil d'école (6 pages...), et transmis un sondage sur les activités périscolaires. Pour une reprise, c'est déjà pas mal ;-)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique